2015-07-29

JPG


















2015-07-18

Cette sorte de pan lumineux

And so it was that, for a long time afterwards, when I lay awake at night and revived old memories of Combray, I saw no more of it than this sort of luminous panel, sharply defined against a vague and shadowy background, like the panels which a Bengal fire or some electric sign will illuminate and dissect from the front of a building the other parts of which remain plunged in darkness: broad enough at its base, the little parlour, the dining-room, the alluring shadows of the path along which would come M. Swann, the unconscious author of my sufferings, the hall through which I would journey to the first step of that staircase, so hard to climb, which constituted, all by itself, the tapering ’elevation’ of an irregular pyramid; and, at the summit, my bedroom, with the little passage through whose glazed door Mamma would enter; in a word, seen always at the same evening hour, isolated from all its possible surroundings, detached and solitary against its shadowy background, the bare minimum of scenery necessary (like the setting one sees printed at the head of an old play, for its performance in the provinces) to the drama of my undressing, as though all Combray had consisted of but two floors joined by a slender staircase, and as though there had been no time there but seven o’clock at night. I must own that I could have assured any questioner that Combray did include other scenes and did exist at other hours than these. But since the facts which I should then have recalled would have been prompted only by an exercise of the will, by my intellectual memory, and since the pictures which that kind of memory shews us of the past preserve nothing of the past itself, I should never have had any wish to ponder over this residue of Combray. To me it was in reality all dead.
C'est ainsi que, pendant longtemps, quand, réveillé la nuit, je me ressouvenais de Combray, je n'en revis jamais que cette sorte de pan lumineux, découpé au milieu d'indistinctes ténèbres, pareil à ceux que l'embrasement d'un feu de bengale ou quelque projection électrique éclairent et sectionnent dans un édifice dont les autres parties restent plongées dans la nuit : à la base assez large, le petit salon, la salle à manger, l'amorce de l'allée obscure par où arriverait M. Swann, l'auteur inconscient de mes tristesses, le vestibule où je m'acheminais vers la première marche de l'escalier, si cruel à monter, qui constituait à lui seul le tronc fort étroit de cette pyramide irrégulière ; et, au faîte, ma chambre à coucher avec le petit couloir à porte vitrée pour l'entrée de maman ; en un mot, toujours vu à la même heure, isolé de tout ce qu'il pouvait y avoir autour, se détachant seul sur l'obscurité, le décor strictement nécessaire (comme celui qu'on voit indiqué en tête des vieilles pièces pour les représentations en province) au drame de mon déshabillage ; comme si Combray n'avait consisté qu'en deux étages reliés par un mince escalier et comme s'il n'y avait jamais été que sept heures du soir. À vrai dire, j'aurais pu répondre à qui m'eût interrogé que Combray comprenait encore autre chose et existait à d'autres heures. Mais comme ce que je m'en serais rappelé m'eût été fourni seulement par la mémoire volontaire, la mémoire de l'intelligence, et comme les renseignements qu'elle donne sur le passé ne conservent rien de lui, je n'aurais jamais eu envie de songer à ce reste de Combray. Tout cela était en réalité mort pour moi.

2015-07-16

Ici a vécu

Ici a vécu Comte de 
Lautréamont
Isidore Ducasse

2015-07-05

Merovingian

The person who reported the anecdote was in a New York restaurant with a young, self-assured female writer, to whom he pointed out the "famous" Gurdjieff seated at a nearby table. The young woman stared at him with an air of superiority but then turned pale and nearly fainted. This surprised her companion, who knew how self-possessed she was. Later, she confided to him: "It was revolting! I looked at this man, and he was surprised by my glance. He then stared at me coldly, and, at that moment, I felt intimately assaulted with such precision that I reached orgasm!"



Celui qui rapporte l'anecdote se trouvait á New York, dans un restaurant, en compagnie d'une jeune femme écrivain très sûre d'elle-même à laquelle il montra le "fameux" Gurdjieff, assis á une table voisine. La jeune femme le dévisagea avec un air de supériorité affiché mais, quelque temps après, elle se mit à pâlir et sembla sur le point de défaillir. Ceci ne manque pas d'étonner son compagnon, qui n'était pas sans connaître sa grande maîtrise d'elle-même. Plus tard, elle lui avoua ceci: "C'est ignoble! J'ai regardé cet homme et il a surpris mon regard. Il m'a alors dévisagée froidement et, à ce moment-là, je me suis sentie fouaillée intimement avec une telle précision que j'ai éprouvé l'orgasme!"
Mr. Gurdjieff / Julius Evola
Matrix Reloaded, Wachowski, 2003