2012-05-31

Arisa



Arisa - Special Yemenite Party 31.5 / LePaonFou / Youtube
Luc 9 :60 Et Jésus lui dit : Laisse les morts ensevelir leurs morts ; mais toi, va et annonce le royaume de Dieu. 
Luke 9:60 Jesus said unto him : Let the dead bury their dead ; but go thou and preach the kingdom of God.

2012-05-29

Fly Me to the Moon



LB on Brushes mobile painting 
www.brushesapp.com

Et maintenant que vais-je faire


Et maintenant que vais-je faire 
De tout ce temps que sera ma vie 
De tous ces gens qui m'indiffèrent 
Maintenant que tu es partie 
Toutes ces nuits, pourquoi pour qui 
Et ce matin qui revient pour rien 
Ce coeur qui bat, pour qui, pourquoi 
Qui bat trop fort, trop fort 
 Et maintenant que vais-je faire 
Vers quel néant glissera ma vie 
Tu m'as laissé la terre entière 
Mais la terre sans toi c'est petit 
Vous, mes amis, soyez gentils 
Vous savez bien que l'on n'y peut rien 
Même Paris crève d'ennui 
Toutes ses rues me tuent 
Et maintenant que vais-je faire 
Je vais en rire pour ne plus pleurer 
Je vais brûler des nuits entières 
Au matin je te haïrai 
Et puis un soir dans mon miroir 
Je verrai bien la fin du chemin 
Pas une fleur et pas de pleurs 
Au moment de l'adieu 
Je n'ai vraiment plus rien à faire 
Je n'ai vraiment plus rien... 

Pierre Delanoë

And now what will I do
With the time remaining of my life
With all these people about whom I don't care
Now that you're gone
All the remaining nights
for what and for whom
Towards what nothingness will my life slide
You left me the whole earth
But the earth without you is small
You, my friends, be kind
You know well that there is nothing to be done
Even Paris is a bore
All these streets I abhor
And now what will I do
I will laugh so I no longer cry
I am going to ignite the nights
In the morning I will hate you
And then one night in my mirror
I will at last see the end of the road
Not one flower and not any tears
When we part
I have truly nothing more to do
I have truly nothing...

Literal translation into English by Lawrence Schulman
jgmb.judyandfriends.de

2012-05-28

Mat Collishaw


Fred Tomaselli




Entrée de la Bibliothèque Nationale


Entrée de la Bibliothèque Nationale : [élévation de la façade, rue Colbert] / Boullée. - [1788]. - encre noire, lavis, en noir ; 62 x 38 cm (f.). - La date est inscrite en chiffres romains. - Deux Atlas de part et d'autre de la porte supportent un globe . - Pérouse de Montclos, n°9, fig. 102. - Rosenau, Ha-56 (45), fig. 33.

QR

Water Falls


Fire burns, wind blows, water falls... 
The Fifth Element, Luc Besson, 1997

Glee

2012-05-26

To divide into identical parts similar to a hologram


L'âme possède une majesté au delà de toute description. J'ai tendance à considérer les âmes comme des formes d'énergie lumineuses intelligentes. Juste après la mort, les âmes se sentent soudainement différentes parce qu'elles ne sont plus encombrées par un corps temporaire avec un cerveau et un système nerveux central. Certaines mettent plus de temps que d'autres à s'ajuster à cette situation. 
 L'énergie de l'âme est capable de se diviser en parties identiques, similaires à un hologramme. Elle peut vivre des existences parallèles dans d'autres corps, bien que cela soit moins commun qu'il n'est dit. Toutefois, en raison de la capacité duale de toutes les âmes, une partie de notre énergie lumineuse demeure toujours dans le monde spirituel. 

The soul has such majesty that it is beyond description. I tend to think of souls as intelligent light forms of energy. Right after death, souls suddenly feel different because they are no longer encumbered by a temporary host body with a brain and central nervous system. Some take longer to adjust than others. 
The energy of the soul is able to divide into identical parts similar to a hologram. It may live parallel lives in other bodies although this is much less common than we read about. However, because of the dual capability of all souls, part of our light energy always remains behind in the spirit world.

Michael Newton, Journées dans l'au-delà (Destiny of souls), Le jardin des livres, 2008


Enter the mind



Elle a fait un sacré voyage. Comme on en avait encore jamais vu. - Elle l'a contacté. - Oui. Elle s'est aventurée trop loin dans son univers. Un peu trop loin. Ca peut être dangereux. - C'est-à-dire? - Si elle se met à croire que l'univers de Stargher est réel, son esprit peut convaincre son corps que ce qui lui arrive, arrive réellement. Comme le rêve dans lequel on meurt, et on est vraiment mort. 

 She's had quite a journey. Unlike anything we've ever seen before. - So she's made contact? - Oh, yes. She's gone very deep into his world. At times too far. That can be dangerous. - What are you talking about? - Well, if she came to believe that Stargher's world is real, then theoretically, her mind could convince her body that anything that was done to it there is actually done. It's like the old wives' tale where you die in your dream, you die in real life.







Il n'est même plus Carl Stargher. C'est la version idéalisée de lui-même, un roi dans un royaume très tordu. Il y assouvit tous ses… Je ne veux pas en parler ici. 

He's not even Carl Stargher anymore. He's this idealized version of himself. A king in a very... very twisted kingdom. The place for him to indulge every... You know, I don't want to talk about this in here.


Jennifer Lopez (Catherine Deane), Vincent D'Onofrio (Carl Rudolph Stargher), The Cell, Tarsem Singh, 2000

2012-05-25

UY007


http://twitter.com/#!/urielyekutiel

2012-05-24

Prayers for Bobby



Homosexuality is a sin. Homosexuals are doomed to spend eternity in Hell. If they wanted to change, they could be healed of their evil ways. If they would turn away from temptation, they could be normal again if only they would try and try harder if it doesn't work. These are all the things I said to my son Bobby when I found out that he was gay. When he told me he was a homosexual my world fell apart. I did everything I could to cure him of his sickness. Eight months ago my son jumped off a bridge and killed himself. I deeply regret my lack of knowledge about gay and lesbian people. I see that everything I was taught and told was bigotry and de-humanizing slander. If I had investigated beyond what I was told, if I had just listened to my son when he poured his heart out to me, I would not be standing here today with you filled with regret. I believe that God was pleased with Bobby's kind and loving spirit. In God's eyes kindness and love are what it's all about. I didn't know that each time I echoed eternal damnation for gay people, each time I referred to Bobby as sick and perverted and a danger to our children. His self esteem and sense of worth were being destroyed. And finally his spirit broke beyond repair. It was not God's will that Bobby climbed over the side of a freeway overpass and jumped directly into the path of an eighteen-wheel truck, which killed him instantly. Bobby's death was the direct result of his parent's ignorance and fear of the word gay. He wanted to be a writer. His hopes and dreams should not have been taken from him but they were. There are children, like Bobby, sitting in your congregations. Unknown to you they will be listening as you echo "amen", and that will soon silence their prayers. Their prayers to God for understanding and acceptance and for your love. But your hatred and fear and ignorance of the word gay will silence those prayers. So, before you echo "amen" in your home and place of worship, think. Think and remember, a child is listening. 
To all the Bobbys and Janes out there, I say these words to you as I would my own precious children: Please don't give up hope on life, or yourselves. You're very special to me, and I'm working very hard to make this life a better and safer place for you to live in. Promise me you'll keep trying. Bobby gave up on love; I hope you won't. You are always in my thoughts. 

L’homosexualité est un péché. Les homosexuels sont condamnés à passer l’éternité en Enfer. Si ces gens-là voulaient changer, ils pourraient être guéris de leur perversion. S’ils se tenaient à l’écart de toute tentation, ils retrouveraient la normalité. Si seulement ils voulaient essayer et redoubler d’efforts si jamais cela ne suffit pas. Voilà toutes les choses que j’ai dites à mon fils Bobby quand j’ai découvert qu’il était gay. Quand il m’a dit qu’il était homosexuel, mon monde s’est écroulé. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour le guérir de sa maladie. Il y a huit mois mon fils a mis fin à ses jours en se jetant du haut d’un pont. Je regrette profondément mon ignorance de ce que sont les gays et les lesbiennes, croyez-moi. Je réalise que tout ce qu’on m’a enseigné n’était que bigoterie déshumanisante et malveillance. Si j’étais allée chercher plus loin que ce que je tenais pour acquis, si simplement j’avais écouté mon fils quand il me parlait et se confiait à moi, je ne serais pas ici, aujourd’hui, devant vous remplie de regrets. Je suis persuadée que Dieu se satisfaisait de l’âme aimante et douce de Bobby. Aux yeux de Dieu, la gentillesse et l’amour sont tout ce qui compte. Je ne savais pas qu’à chaque fois que je vouais les homosexuels aux flammes de l’Enfer et que je parlais de Bobby comme d’un détraqué, d’un pervers et d’un danger pour nos enfants, je détruisais petit à petit son amour propre et son sens de la dignité jusqu’à ce que pour finir son esprit soit broyé irrémédiablement. Ce n’était pas la volonté de Dieu que Bobby enjambe ce jour-là le parapet d’un pont de l’autoroute et se jette sous les roues d’un poids lourd qui l’a tué sur le coup. La mort de Bobby est le résultat direct de l’ignorance de ses parents et de leur peur du mot « gay ». Il voulait devenir écrivain. Ses espoirs et ses rêves n’auraient pas dû lui être confisqués mais ils l’ont été. Il y a d’autres enfants comme Bobby assis dans vos congrégations. Ils écouteront vos mises à l’index auxquelles chacun répondra « Amen » et très vite cela fera taire leurs prières. Leurs prières à Dieu pour la tolérance, la compréhension et pour votre amour. Mais votre haine, votre peur et l’ignorance du mot « gay » auront fait taire ces prières. Alors par pitié, avant de dire « Amen », que ce soit chez vous ou dans votre lieu de culte, réfléchissez. Réfléchissez et souvenez-vous : il y a un enfant qui vous écoute. 
À tous les Bobby et Jane de la Terre, j’adresse ces mots comme si vous étiez mes propres enfants chéris. Promettez-moi de ne jamais désespérer de la vie ni de vous-même. Vous m’êtes très chers et je travaille très dur pour vous rendre la vie plus belle et plus sûre. Promettez-moi de ne jamais renoncer. Bobby a renoncé à l’amour. Ne faites pas comme lui. Vous êtes dans toutes mes pensées. 

Mary Griffith

 

http://www.prayersforbobby.com/

2012-05-21




2012-05-20

If … at the sound of wish



If … at the sound of wish
The summer sun would shine
And if … just a smile would do
To brush all the clouds from the sky

If … at the blink of an eye
The autumn leaves would whirl
And if … you could sigh a deep sigh
To scatter them over the earth

I'd blink my eyes
And wave my arms
I'd wish a wish
To stop all harm

If … at the wave of a hand
The winter snows would start
And if … you could just light a candle
To change people's feelings and hearts 

I'd whisper love
In every land
To every child
Woman and man

That's what I'd do
If my wishes would come true
That's what I'd do
If my wishes could come true


Michael Nyman Band & Hilary Summers

D'la belle et d'la bette


Enter the mind



The Cell, Tarsem Singh, 2000

Costumes 石岡 瑛子 Eiko Ishioka 1939-2012
http://www.facebook.com/pages/Eiko-Ishioka-1939-2012-late-genius-designer/262107873857438?sk=photos

Казахские ковры из войлока


http://all-about-felt.blogspot.fr/2012/03/blog-post.html

Ralph Partridge













Carrington, Christopher Hampton, 1995
Emma Thompson – Dora Carrington
Jonathan Pryce – Lytton Strachey
Steven Waddington – Ralph Partridge

National Portrait Gallery
www.npg.org.uk 

les diagonales du temps
www.lesdiagonalesdutemps.com/article-carrington-de-christopher-hampton-83442683.html


   

2012-05-19

Bakı