2012-04-30

2012-04-29

Matton


Je ne parlerai pas ici de la beauté pure et du charme violent des tableaux et des objets de Matton, je parle d'autre chose, je parle de ce secret dérisoire, confus et néanmoins chaleureux qu'est notre existence quand nous la voyons à travers les toiles de Matton, je parle du sacrilège curieux qu'il nous fait faire en même temps que cet acte de foi, je parle de l'affection qu'il demande visiblement à ce qui l'entoure et qui nous permet à nous, une fois entourés de ses oeuvres, de supporter mieux cette effrayant désordre, au millimètre près, qu'est en général notre existence. 
Françoise Sagan



Galerie Michael Haas 
Niebuhrstr. 5
10629 Berlin 
2012-04-24/05-25 
http://www.galeriemichaelhaas.de/index.php/works.1045.html

Reading


Image ID: 805999
A sectional view of the New York Public Library, 1911
digitalgallery.nypl.org

軍艦島


Zanele Muholi


Zanele Muholi 
www.zanelemuholi.com

Youssef Nabil



Youssef Nabil 
I will go to Paradise, self-portrait, Hyères, 2008 
You never left XII
www.youssefnabil.com

2012-04-28

Not Afraid To Love



Not Afraid To Love, Paris, Youssef Nabil, 2005 
Apinda Mpako and Ayanda Magudulela, Parktown, Johannesburg, Zanele Muholi, 2007

2012-04-27

Happy 70th !

Matton

Charles Matton, Swimming pool at night III, 2007
Galerie Michael Haas

2012-04-24

Montauk


one day you will come to montauk and you will see your dad wearing a kimono and see your other dad pruning roses hope you won’t turn around and go one day you will come to montauk and see your dad playing the piano and see your other dad wearing glasses hope that you will want to stay for a while don’t worry, i know you laughed it out one day you will come to montauk and see your dad trying to be funny and see your other dad seeing through me hope that you will protect your dad one day you will come to montauk and see your dad trying to be evil one day you will come to montauk and šee your other dad feeling lonely hope that you will protect him you have stayed don’t worry, i know you have to go one day years ago in montauk lived a woman, now a shadow but she doeš wait for us in the ocean and although you want to stay for a while don’t worry, we all have to go one day you will come to montauk

2012-04-23

Out Of The Game



 Rufus Wainwright, Helena Bonham Carter - Out Of The Game

Better pray for your sins



He will the be reborn
From 1970's porn
Wearing tubesocks with style
And such an innocent smile

Better pray for your sins
Better pray for your sins
'cause the gay messiah's coming

He will fall from the stars
Studio 54
And appear on the sand
Of Fire Island's shore

Better pray for your sins
Better pray for your sins
'cause the gay messiah's coming

No it will not be me
Rufus the baptist I be
No I won't be the one
Baptized in cum

What will happen instead
Someone will demand my head
And then I will kneel down
And give it to them looking down

Better pray for your sins
Better pray for your sins
'cause the gay messiah's coming 


Caravaggio, Salome with the Head of John the Baptist, National Gallery, London

Star Life



DISCO @ Kikar rabin http://instagr.am/p/Ju-R-0H0vF/ 
Waxing http://instagr.am/p/JkOjuYn0uk/

Konec stalinismu v Čechách



Jan Švankmajer (Ян Шванкмайер), Konec stalinismu v Čechách (The Death of Stalinism in Bohemia - Смерть сталинизма в Богемии), 1991

Wax




Marie-Antoinette, Tussaud, London, 1906
BnF, département des Estampes et de la photographie, De Vinck 5745

2012-04-22

QI

2012-04-21

http://www.thezooom.com/2012/03/692/

David Hockney's Secret Knowledge



Lya Lys


Lya Lys, L'Age d'or, Luis Bunuel, 1930

René & Marie-Laure



Rogi André
René Crevel et Marie-Laure de Noailles
Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN
BnF, Dist. RMN
www.photo-arago.fr

2012-04-19

Alexandrie 1798






Dessins réalisés lors de l'Expédition d'Egypte pour la Commission d'Egypte. Etat Moderne. 1798-1799
BnF, département des Estampes et de la photographie - UB-181 (D)-FT 4

Masafumi Nagasaki



"Finding a place to die is an important thing to do, and I've decided here is the place for me."
"Trouver un endroit où mourir est une chose importante à faire et j'ai décidé que c'était un beau lieu pour moi."
Masafumi Nagasaki

2012-04-18

L'émoi passe



http://www.lapanse.com/miss_tic/images/photos/misstic/misstic35.jpg

Months go by, emotion fades

Porte-Joie



Porte-Joie 27430 Eure France

2012-04-15


blog.iloverien.com

In my dream





La préparation de la colle d’os / The Preparation of Glue from Bones, Max Ernst, 1921 http://carov2.tumblr.com/post/2077649259/la-preparation-de-la-colle-dos-the-preparation

Julie Andrews, The Sound of Music, Robert Wise, 1965

2012-04-14

And yet we feel we are on the edge of it / Mais nous avons l'impression que nous sommes en marge

Dr N: Thece, nous arrivons au terme du temps qui nous est alloué et j'aimerais que vous tourniez à nouveau votre esprit vers la Source-Créateur, (pause) Acceptez-vous de faire ça pour moi? 
S: Oui. 
Dr N: Vous avez dit que l'ultime objectif des âmes était de s'unir à la source suprême de l'énergie créatrice- vous en souvenez-vous? 
S: ... L'acte de conjonction, oui. 
Dr N: Dites-moi, la Source réside-t-elle dans un endroit central situé dans l'au-delà? 
S: La Source est l'univers spirituel. 
Dr N: Alors, pourquoi les âmes parlent-elles d'atteindre l'essence de la vie spirituelle? 
S: Lorsque nous sommes de jeunes âmes, nous sentons le pouvoir qui nous entoure, omniprésent, mais nous avons l'impression que nous... sommes en marge. Lorsque nous vieillissons, nous prenons conscience d'une concentration de pouvoir, mais nous éprouvons le même sentiment. 
Dr N: Malgré le fait que vous avez appelé cet endroit la place des Anciens? 
S: Oui, ils font partie de cette concentration de la Source qui nous soutient. 
Dr N: Bien. Si l'on considère ce pouvoir comme une source d'énergie, pouvez-vous me décrire le Créateur en termes plus «humains»? 
S: Comme l'être ultime et désintéressé que nous tendons tous à devenir. 
Dr N: Si la Source est l'univers spirituel tout entier, alors en quoi ce monde psychique diffère-t-il des univers physiques constitués d'étoiles, de planètes et de choses vivantes? 
S: Les univers sont créés - pour vivre et mourir - à l'usage de la Source. L'endroit où se trouvent les âmes... c'est la Source. 
Dr N: Il semble que nous vivons dans un univers en expansion qui est peut-être destiné à se contracter à nouveau et à mourir. Puisque nous vivons dans un espace limité par le temps, comment se peut-il que l'au-delà soit éternel? 
S: Parce que nous vivons dans un non-espace qui est éternel... excepté dans certaines zones. 
Dr N: Pouvez-vous m'expliquer en quoi consistent ces zones ? 
S: Il s'agit de... portes communicantes... des ouvertures nous permettant d'entrer dans un univers physique régi par le temps. 
Dr N: Comment des portes temporelles peuvent-elles exister dans un non-espace ? 
S: Ces ouvertures existent comme des limites entre des réalités. 
Dr N: D'accord. Si l'univers spirituel n'est pas dimensionnel, de quelle réalité s'agit-il ? 
S: Un état de réalité constante, en opposition aux réalités mouvantes des mondes dimensionnels qui sont matériels et changeants. 
Dr N: Est-ce que le passé, le présent et l'avenir sont pertinents pour des âmes vivant dans l'au-delà ? 
S: Uniquement comme un moyen de comprendre la succession sous une forme physique. Vivre ici... il y a... un caractère immuable... pour ceux d'entre nous qui ne traversent pas le seuil menant à un univers régi par la matière et le temps. 
Dr N: Vous parlez d'univers au pluriel. Est-ce que ces autres univers physiques se situent à côté de celui où se situe la Terre? 
S: (vaguement) Ce sont... des réalités en différé pour accommoder la Source. 
Dr N: Voulez-vous dire que les âmes peuvent aboutir à divers endroits, dans des réalités physiques différentes, par ces portails spirituels? 
S: (signe d'acquiescement) Oui, elles le peuvent - et elles le font. 
… 
Dr N: Thece, j'aimerais terminer en vous questionnant davantage sur la Source. Vous avez une longue existence derrière vous; comment vous percevez-vous relativement à cette unité de création dont vous m'avez parlé auparavant? 
S: (longue pause) Par des sensations de mouvement. Au début, il y a une migration de notre énergie vers l'extérieur, en provenance de la Source. Ensuite, nos vies se passent dans un mouvement vers l'intérieur... vers la cohésion et l'unification... 
Dr N: Vous expliquez ce processus comme si un organisme vivant se dilatait et se contractait. 
S: ... Il y a une libération explosive... et ensuite un retour... oui, la Source palpite. 
Dr N: Et votre mouvement provient du centre de cette source d'énergie ? 
S: À vrai dire, il n'existe pas réellement de centre. La Source nous entoure... c'est comme si nous étions à l'intérieur d'un cœur qui palpite. 
Dr N: Mais vous avez dit que vous retourniez vers votre point d'origine, au fur et à mesureque votre savoir s'accroissait. 
S: Oui, j'ai été poussée vers l'extérieur lorsque j'étais enfant. Maintenant, avec la fin de mon adolescence, je m'en retourne... 
Dr N: Vous retournez où ? 
S: Plus profondément à l'intérieur de la Source. 
Dr N: Vous pourriez peut-être décrire cette source d'énergie en faisant une analogie avec les couleurs afin d'expliquer les mouvements de l'âme et la portée de la création. 
S: (soupirs) C'est comme si les âmes faisaient toutes partie d'une explosion électrique massive qui produit... l'effet d'un halo. Au centre de ce... halo circulaire se trouve une lumière d'un violet foncé qui va en s'élargissant... qui pâlit jusqu'à devenir blanchâtre sur les côtés. Notre conscience naît sur les bords de la lumière brillante et à mesure que nous grandissons... nous nous engouffrons dans la lumière plus intense. 
Dr N: Je m'imagine difficilement un Dieu Créateur comme une lumière intense et froide. 
S: Si je suis incapable de l'expliquer, c'est que je ne suis pas suffisamment près de la conjonction. La lumière intense est en elle-même... une couverture qui laisse filtrer une chaleur puissante... remplie d'une sage présence qui est pour nous omniprésente et...vivante ! 
 Dr N: Comment vous sentiez-vous lorsque vous avez pris conscience pour la première fois de votre identité après avoir été propulsée au bord de ce halo ? 
S: Être... c'est comme observer la première fleur printanière s'ouvrir et découvrir que cette fleur, c'est vous. Et, à mesure qu'elle s'épanouit, vous prenez conscience de la présence d'autres fleurs dans un champ glorieusement beau et vous pouvez palper... une joie sans limites. 
Dr N: Si cette énergie explosive et multicolore s'effondrait, est-ce que toutes les fleurs mourraient ? 
S: Rien ne s'effondre... la Source est inépuisable. Notre âme ne mourra jamais - nous le savons sans trop savoir comment. À mesure que nous fusionnons, notre sagesse croissante renforce la Source. 
Dr N: Est-ce là la raison pour laquelle la Source désire se livrer à cet exercice? 
S: Oui, pour nous donner vie afin que nous puissions arriver à la perfection. 
Dr N: Pourquoi la Source, qui est visiblement parfaite, a-t-elle besoin de créer de l'intelligence qui est moins que parfaite? 
S: Afin de pouvoir aider le Créateur à créer. De cette façon, grâce à l'autotransformation qui s'amorce en nous et qui nous amène à de plus hauts niveaux de réalisation, nous contribuons à l'édification de la vie. 
Dr N: Les âmes sont-elles forcées de quitter la Source pour venir dans des endroits comme la Terre à cause du péché originel ou à la suite d'une disgrâce quelconque dans l'au-delà? 
S: C'est un non-sens. Nous sommes venues afin d'être... magnifiées... dans la merveilleuse variété de la création. 
Dr N: Thece, écoutez-moi attentivement. Si la Source a besoin d'être rendue plus forte ou plus sage en utilisant son énergie divine pour créer une intelligence moindre qui, elle l'espère, sera magnifiée, cela ne suggère-t-il pas qu'elle est imparfaite? 
S: (pause) La Source ne crée que pour son propre contentement. 
Dr N: Voilà ce que je veux dire. Comment ce qui est absolu peut-il devenir encore plus absolu à moins d'un manque ? 
S: (hésite) Ce que nous cherchons à être... notre source... est tout ce que nous pouvons connaître, et nous croyons que ce que le Créateur désire est de s'exprimer lui-même à travers nous en... naissant. 
Dr N: Et croyez-vous que la Source est rendue plus forte par l'existence des âmes ? 
S: (longue pause) Je vois la perfection du Créateur... maintenue et enrichie... par le partage des perfections possibles avec nous et cela constitue l'ultime extension de lui-même. 
Dr N: Ainsi, la Source commence par créer délibérément des âmes imparfaites et des formes de vies imparfaites pour ces mêmes âmes et observe ce qui se produit afin de pouvoir se prolonger elle-même ? 
S: Oui, et nous devons avoir foi en cette décision et nous fier au processus qui consiste à retourner à l'origine de la vie. Il faut avoir faim pour apprécier la nourriture, avoir froid pour comprendre combien la chaleur est une bénédiction, et être un enfant pour comprendre la valeur d'un parent. La transformation nous donne une raison d'être. 
Dr N: Voulez-vous être un parent pour des âmes ?
S:... La participation dans notre propre conception est... l'un de mes rêves. 
Dr N: Si nos âmes n'expérimentaient pas la vie physique, connaîtrions-nous les choses dont vous me parlez? 
S: Nous saurions qu'elles existent, mais nous n'en connaîtrions rien. Ce serait comme si l'on demandait à votre énergie spirituelle de jouer des gammes au piano avec une seule note. 
Dr N: Croyez-vous que si la Source ne créait pas d'âmes pour se nourrir et croître, son énergie sublime se rétrécirait parce qu'elle ne pourrait s'exprimer? 
S: (soupirs) Peut-être que c'est là sa raison d'être.

Fly through the Hayden Planetarium dome 
at this month’s Astronomy Live! program. © AMNH/C. Chesek 
American Museum of Natural History 
http://www.amnh.org/news/tag/digital-universe-atlas/


Dr. N: Thece, we are coming to the end of our time together and I want you to turn your mind once again to the source-creator. (pause) Will you do that for me? 
S: Yes. 
Dr. N: You said the ultimate objective of souls was to seek unification with the supreme source of creative energy-do you remember? 
S:... The act of conjunction, yes. 
Dr. N: Tell me, does the source dwell in some special central space in the spirit world? 
S: The source is the spirit world. 
Dr. N: Then why do souls speak of reaching a core of spiritual life? 
S: When we are young spirits we sense power around us everywhere and yet we feel we ... are on the edge of it. As we grow older there is an awareness of a concentrated power, but it is the same feeling. 
Dr. N: Even though you have called this the place of the Old Ones?
S: Yes, they are part of the concentrated power of the source which sustains us as souls. 
Dr. N: Well, lumping this power together as one energy source, can you describe the creator in more human terms? 
S: As the ultimate selfless being which we strive to be.
Dr. N: If the source represents all the spirit world, how does this mental place differ from physical universes with stars, planets, and living things? 
S: Universes are created - to live and die - for the use of the source. The place of spirits ... is the source. 
Dr. N: We seem to live in a universe which is expanding and may contract again and eventually die. Since we live in a space with time limitations, how can the spirit world itself be timeless? 
S: Because here we live in non-space which is timeless ... except in certain zones. 
Dr. N: Please explain what these zones are. 
S: They are ... interconnecting doors ... openings for us to pass through into a physical universe of time. 
Dr. N: How can time-doors exist in non-space? 
S: The openings exist as thresholds between realities. 
Dr. N: Well, if the spirit world is non-dimensional, what kind of reality is that? 
S: A constant reality state, as opposed to the shifting realities of dimensional worlds which are material and changing. 
Dr. N: Do past, present, and future have any relevance for souls living in the spirit world? 
S: Only as a means of understanding succession in physical form. Living here ... there is a ... changelessness ... for those of us not crossing thresholds into a universe of substance and time. 
Dr. N: You speak of universes in the plural. Are these other physical universes besides the one which contains Earth?
S: (vaguely) There are ... differing realities to suit the source. 
Dr. N: Are you saying souls can enter various rooms of different physical realities from spiritual doorways? 
S: (nods) Yes, they can - and do. 
… 
Dr. N: Thece, I want to close by asking you more about the source. You have been a soul for a long time, so how do you see yourself relating to the oneness of creation you told me about earlier? 
S: (long pause) By sensations of movement. In the beginning there is an outward migration of our soul energy from the source. Afterward, our lives are spent moving inward ... toward cohesion and the uniting ... 
Dr. N: You make this process seem as though a living organism was expanding and contracting. 
S: ... There is an explosive release ... then a returning ... yes, the source pulsates. 
Dr. N: And you are moving toward the center of this energy source? 
S: There really is no center. The source is all around us as if we were ... inside a beating heart. 
Dr. N: But, you did say you were moving back to a point of origin as your soul advanced in knowledge? 
S: Yes, when I was thrust outward I was a child. Now I'm being drawn back as my adolescence fades ... 
Dr. N: Back where? 
S: Further inside the source. 
Dr. N: Perhaps you could describe this energy source through the use of colors to explain soul movement and the scope of creation. 
S: (sighs) It's as if souls are all part of a massive electrical explosion which produces ... a halo effect. In this ... circular halo is a dark purple light which flares out ... lightening to a whiteness at the edges. Our awareness begins at the edges of brilliant light and as we grow ... we become more engulfed in the darker light. 
Dr. N: I find it hard to visualize a god of creation as cold, dark light. 
S: That's because I am not close enough to conjunction to explain it well. The dark light is itself a ... covering, beyond which we feel an intense warmth ... full of a knowing presence which is everywhere for us and ... alive! 
Dr. N: What was it like when you were first aware of your identity as a soul after being pushed out to the rim of this halo? 
S: To be ... is the same as watching the first flower of spring open and the flower is you. And, as it opens more, you become aware of other flowers in a glorious field and there is ... unbounded joy. 
Dr. N: If this explosive, multi-colored energy source collapses in on itself, will all the flowers eventually die? 
S: Nothing is collapsing ... the source is endless. As souls we will never die - we know that, somehow. As we coalesce, our increasing wisdom makes the source stronger. 
Dr. N: Is that the reason the source desires to perform this exercise? 
S: Yes, to give life to us so we can arrive at a state of perfection. 
Dr. N: Why does a source, who is ostensibly perfect already, need to create further intelligence which is less than perfect? 
S: To help the creator create. In this way, by self-transformation and rising to higher plateaus of fulfillment, we add to the building blocks of life. 
Dr. N: Were souls forced to break away from the source and come to places like Earth because of some sort of original sin or fall from grace in the spirit world? 
S: That's nonsense. We came to be ... magnified ... in the beautiful variety of creation.
Dr. N: Thece, I want you to listen to me carefully. If the source needs to be made stronger, or more wise, by using a division of its divine energy to create lesser intelligence which it hopes will magnify - doesn't this suggest it lacks full perfection itself? 
S: (pause) The source creates for fulfillment of itself. 
Dr. N: That's my point. How can that which is absolute become more absolute unless something is lacking? 
S: (hesitates) That which we see to be ... our source ... is all we can know, and we think what the creator desires is to express itself through us by ... birthing. 
Dr. N: And do you think the source is actually made stronger by our existence as souls? S: (long pause) I see the creator's perfection ... maintained and enriched ... by sharing the possibility of perfection with us and this is the ultimate extension of itself. 
Dr. N: So the source starts out by deliberately creating imperfect souls and imperfect life forms for these souls and watches what happens in order to extend itself? 
S: Yes, and we have to have faith in this decision and trust the process of returning to the origin of life. One has to be starving to appreciate food, to be cold to understand the blessings of warmth, and to be children to see the value of the parent. The transformation gives us purpose. 
Dr. N: Do you want to be a parent of souls? 
S: ... Participation in the conception of ourselves is ... a dream of mine. 
Dr. N: If our spirits did not experience physical life, would we ever know of these things you are telling me about? 
S: We would know of them, but not about them. It would be as if your spiritual energy were told to play piano scales with only one note. 
Dr. N: And do you believe if the source didn't create souls to nurture and grow, its sublime energy would shrink from a lack of expression? 
S: (sighs) Perhaps that is its purpose.


Un autre corps pour mon âme : Souvenirs de voyage dans l'au-delà (Journey of souls), Michael Newton, Editions de l'Homme, 1997 
Το Ταξίδι των Ψυχών, Michael Newton
http://www.to-en.gr/Newton/cover.htm
http://www.to-en.gr/Newton/cover_en.htm

Yoan Capote



Líder / Leader, 2002 Wood (domino game) 3 x 55 x 55 cms


Racional, 2004 Plaster, plexiglas 80 x 55 x 55 cms Edition : 1/2 AP


Maleable, 2008 Photo and Rubik cube 8 x 8 x 8 cms


Open Mind, 2008 Maquette/PVC, bronze, metal and glass 92 x 126 x 126 cms

Yoan Capote yoan-capote.com

Naos