2010-08-29

Mr Knife , Miss Fork


René Crevel, Max Ernst
Mr Knife , Miss Fork. Paris: The Black Sun Press, 1931; In-8 (185 x 122 mm.).
Reliure décorée d'éditeur en percaline noire ornée de fers dorés et à froid d'après une maquette de Max Ernst.
19 photogrammes originaux hors texte de Max Ernst, sous serpentes légendées, dont celui du frontispice signé.
Edition en anglais du premier chapître de Babylone.
Tirage limité à 255 exemplaires, un des 50 numérotés sur papier Hollande, seuls exemplaires signés par les auteurs.
Celui-ci porte un long envoi autographe de l'auteur: "Ma chère Valentine, les beaux livres (je parle de l'édition, bien sûr) m'intimident, mais les fenêtres sur le Palais Royal exigent que Mr Knife, Miss Fork vous disent que René Crevel a bien aimé cette après-midi, à la recherche des documents sur le temps des sommeils. Votre ami René." L'évocation des fenêtres sur le Palais Royal permettent d'identifier le destinataire de cet envoi: Valentine Hugo qui habitait cette adresse et qui était amie intime de Crevel.

Mister Knife and Miss Fork


Man Ray, Mister Knife and Miss Fork, 1973 (1944)
Dorothea Tanning, Les 7 périls spectraux, 7 lithographies en couleurs, accompagnées du texte d’André Pieyre de Mandiargues, « Pourquoi rester muet ? », Librairie Les Pas Perdus, 1950

Mission

- Bonjour, Pete.
- Bonjour...
- Hap !
- Bonjour Hap !
- Quel numéro tu nous as fait !
- Oui, Madame.
- Assieds-toi.
- Bon... Merci. Ouais, je lui ai sauvé la couenne à Hal. C’est dommage pour mon moteur gauche, et mon carburant s’est enflammé au moment où j’ai… Une minute !
- J’ai pas trop serré le cou ?
- Non, non, ça va… Voyons, comment je m’en suis sorti cette fois ?
- Tu t’en n’es pas sorti, Pete !
- Ah bon ?
- Mh, mh.
- Mon avion a explosé je me souviens très bien de ça.
- Oh, une vraie boule de feu.
- Ah… et maintenant je suis assis dans les bois et on me coupe les cheveux. Bon, ou alors je suis mort… ou bien je suis fou.
- Tu n’es pas fou, Pete.
- Hap, je ne veux pas que vous croyiez que je doute de votre bonne foi ou quoi que ce soit de ce genre, je veux juste comprendre quelque chose, ok ?
- Ok !
- Ok !… Je suis mort ?
- Exactement.
- Je suis mort.
- Oui.
- Ne coupez pas les pattes… J’ai vraiment fait le con. Mort ! Qu’est ce que vous dites de ça… Dorinda !
- Elle te pleure encore.
- Ben, je l’espère ! J’ai… je suis mort depuis quoi ? Depuis vingt minutes ?
- Oui et non. En bas, ils croient que ça fait six mois. Le temps est une drôle de chose, Pete. Plus qu’Einstein ne l’avait imaginé.
- Ah ouais ?… Comment il a pris ça ?
- Voilà ça va comme ça !

- Où en étais- je ?
- "Le temps est une drôle de chose..."
- Ah oui c'est ça ! L'espace a aussi ses bons côtés ! Toujours est- il que cinq mois après que tu te sois écrasé...
- J'croyais que vous aviez dit six mois ?
- Oui mais c'était tout à l'heure ! J't'explique pas dans l'ordre, je suis désolée. Ce que je dois t'expliquer, c'est...
- Eh regardez ! J'ai fait mon premier solo sur un zinc comme celui-là !
- C'est vrai.
- Oh j'ai fait ça !
- C'est vrai.
- Oh là là, mon Dieu, le trac que j'avais ! Mais, vous voulez savoir un truc marrant ? Une fois que j'ai été là-haut, c'est comme si j'y avais toujours été, je ne pouvais pas faire d'erreur, je pilotais cet avion comme Fats Waller joue du piano ! J'ai viré au-dessus de la piste, et j'ai trouvé un parfait dérapage dans le vent, et alors je me suis posé comme une feuille !
- C'est vrai... Et tu crois que tu as fait ça tout seul ?
- Y'avait personne d'autre là-haut avec moi.
- Y'avait quelqu'un...
- Quelqu'un ?
- Y'avait quelqu'un comme toi... et avant y'avait quelqu'un derrière lui... Peut-être quelqu'un qui avait appris à piloter sur un cerf-volant à moteur... Et si tu réfléchis, tu le savais. Bien que tu aies un autre mot pour ça...
- Ah bon ? Quel mot ?
- Celui dont les pilotes et les pianistes dépendent et sur lequel tout le monde compte... Ils tendent vers ça, ils prient pour ça, et c'est souvent quand ils en ont le plus besoin qu'ils l'ont, qu'ils l'insufflent en eux... C'est ça que le mot veut dire. Spiritus. Le Souffle Divin. L'inspiration.
- L'inspiration... Ouais !...
- Et maintenant tu dois la donner à ton tour. C'est ainsi que tout marche.
- C'est ainsi que tout marche, hein ?... Alors si j'ai bien compris je dois maintenant donner l'inspiration à un pilote...
- Oui, mais tu ne reviens pas seulement comme pilote instructeur ! Ce n'est qu'une partie de la mission.
- Mais c'est sensé marcher comme si je...
- Une fois que tu auras attrapé le coup, ils t'entendront dans leur esprit, comme si tu étais leurs pensées. Malin, hein ?!
- Très malin !
- Mais n'oublie pas, Pete, tu as déjà eu ta vie pour le meilleur et pour le pire. Et tout ce que tu fais pour toi à présent est un gaspillage spirituel. Voilà ton poulain !

Audrey Hepburn (Hap), Richard Dreyfuss (Pete), Always, Steven Spielberg, 1990

2010-08-27

2010-08-26

Königin der Nacht



Andreas Gursky, Kamiokande, 2007
Karl Friedrich Schinkel, La Flûte enchantée, Berlin, 1815

2010-08-25

I dreamed a dream


I dreamed a dream in times gone by
When hope was high
And life worth living
I dreamed that love would never die
I dreamed that God would be forgiving
Then I was young and unafraid
And dreams were made and used and wasted
There was no ransom to be paid
No song unsung
No wine untasted
But the tigers come at night
With their voices soft as thunder
As they tear your hope apart
As they turn your dream to shame
She slept a summer by my side
She filled my days with endless wonder
She took my childhood in his stride
But she was gone when autumn came
And still I dream she'll come to me
That we'll live the years together
But there are dreams that cannot be
And there are storms we cannot weather
I had a dream my life would be
So much different from this hell I'm living
So different now from what it seemed
Now life has killed
The dream I dreamed

I dreamed a dream, Les Misérables, Claude-Michel Schönberg & Herbert Kretzmer, 1985
Mandy Patinkin, Experiment, 1994
Victor Hugo, Nadar, 1878

2010-08-24

And the song must be sung


The dawn has come
And the wine will run
And the song must be sung
And the flowers are melting
In the sun

I feel I want to be up on the roof
I feel I gotta get up on the roof
Up, up on the roof
Up, up on the roof

Oh the dawn has come
And the song must be sung
And the flowers are melting
What kind of language is this?
What kind of language is this?
I can't hear a word you're saying
Tell me what you are singing
In the sun

All of the birds are laughing
All of the birds are laughing
Come on let's all join in
Come on let's all join in

I want to be up on the roof
I've gotta be up on the roof
Up, up high on the roof
Up, up on the roof

Kate Bush, Aerial, 2005

Maia Morgenstern




Maia Morgenstern, The Passion of the Christ, Mel Gibson, 2004

2010-08-19
























2010-08-08


Denn alles Fleisch

Denn alles Fleisch, es ist wie Gras,
und alle Herrlichkeit des Menschen
wie des Grases Blumen.
Das Gras ist verdorret
Und die Blume abgefallen.


Car toute chair est comme l'herbe,
et toute la gloire de l'homme
est comme la fleur de l'herbe.
L'herbe sèche
Et la fleur tombe.

Denn alles Fleisch

2010-08-05

Dans les nuages

2010-08-01

Rêve surréaliste

Photobucket